Aide à domicile : qui peut en bénéficier ?


L’aide à domicile recouvre un panel élargi de prestations visant à faciliter le quotidien des bénéficiaires chez eux. Elle est proposée plus spécifiquement à des publics particulièrement vulnérables qui veulent vivre dans les meilleures conditions possibles à la maison malgré leur situation. Elle intervient dans le but de les aider à accomplir ce qu’ils n’ont plus la capacité de faire normalement. Découvrez quels sont les services d’aide à domicile, qui peut en bénéficier et comment ils aident les personnes âgées.

Quels sont les différents services d’aide à domicile ?

Les services d’aide à domicile se scindent généralement en plusieurs catégories. On retrouve tout d’abord les services à la personne (SAP) qui proposent des prestations comme :

  • l’entretien de la maison et les tâches ménagères,
  • les petits travaux de jardinage,
  • les petits bricolages,
  • la garde d’enfants ou l’accompagnement dans leurs déplacements,
  • le soutien scolaire à domicile,
  • la préparation de repas à la maison,
  • les courses,
  • la livraison de repas,
  • l’entretien du linge,
  • la téléassistance et la visioassistance,
  • l’assistance dans les tâches quotidiennes de base,
  • l’assistance informatique,
  • l’assistance administrative.

Le service à la personne comporte également l’accompagnement hors domicile, l’aide à domicile se destinant aux familles les plus fragilisées, la conduite de véhicule personnel et l’insertion sociale, entre autres. Il vous est aussi possible d’avoir recours à un salarié d’aide à domicile pour certaines prestations sans passer par une entreprise spécialisée. Outre les SAP, il existe les services d’aide et d’accompagnement (SAAD) dont les prestations proposées sont liées aux actes essentiels de la vie quotidienne des bénéficiaires, à leur soutien à domicile, à la restauration ou au maintien de leur autonomie et à l’amélioration de leur vie sociale.

Pour ce qui est des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), ceux-ci interviennent chez les séniors, les individus en situation de handicap ou encore les personnes malades de moins de 60 ans. Les prestations médico-sociales proposées par ces organismes visent à éviter l’hospitalisation des bénéficiaires ou à faciliter leur retour à domicile après une hospitalisation. On note notamment les soins techniques ou les actes médicaux infirmiers.

Les soins basiques et relationnels ou les actes infirmiers de soins visant à entretenir et à garantir la continuité de la vie font également partie de leurs prestations. On peut ajouter à tout cela les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) qui se veulent plus complets. Leurs prestations concernent aussi bien les soins à domicile des bénéficiaires que leur accompagnement dans les activités quotidiennes de base. Les SPASAD regroupent les SAAD et les SSIAD.

Vous pouvez faire appel à une agence spécialisée s’il vous faut une aide à domicile dans le 94 ou ailleurs en France.

Qui peut bénéficier des services d’aide à domicile ?

Les prestations d’aide à domicile s’adressent à différentes catégories de personnes. Parmi elles, on retrouve tout d’abord les personnes âgées qui veulent continuer à vivre chez elles le plus longtemps possible. On retrouve également les personnes en situation de handicap (auditif, visuel, moteur) ou qui sont atteintes d’une maladie invalidante (Parkinson, Alzheimer, cancer, hypertension artérielle, épilepsie, sclérose en plaques, etc.). Il existe en effet certaines prestations qui leur permettront de continuer à vivre sereinement à domicile malgré leur handicap/maladie et leurs traitements.

Tous ces types de personnes sont dans l’incapacité de réaliser bon nombre de tâches essentielles ou ont du mal à le faire. À cela s’ajoutent les parents d’enfants de moins de 18 ans (en bonne santé, malades ou souffrant d’un handicap) qui n’ont pas le temps de s’occuper d’eux comme il se doit pour différentes raisons ou qui ont des difficultés à le faire. On peut également citer les familles fragilisées (socialement et/ou financièrement) et celles désireuses de surmonter des difficultés ponctuelles : adoption ou naissance, grossesse, nombreuses naissances, décès, reprise d’emploi, incarcération, sortie d’hôpital, etc.

Comment les soins à domicile aident-ils les personnes âgées ?

Les soins à domicile trouvent leur importance dans le contexte actuel marqué par le vieillissement de la population française. Ils permettent de pérenniser le maintien à domicile des personnes âgées (quasi autonomes, peu autonomes ou alitées). Ils leur permettent de bien vieillir et de vivre chez eux en toute sérénité, aussi longtemps que possible, loin du stress, de la dépression et de l’isolement. Grâce aux aides à domiciles, les séniors sont épaulés dans leur quotidien. Ils profitent d’une assistance digne de ce nom dans l’accomplissement de toutes les tâches qu’ils ne peuvent plus assumer en toute autonomie, à savoir :

  • l’entretien de leur maison,
  • la préparation des repas,
  • les courses en tout genre,
  • l’autonomie physique,
  • la toilette et les différents gestes d’hygiène du quotidien,
  • les tâches administratives, etc.

Les aides à domicile présentent également un avantage relationnel et social non négligeable. Les personnes âgées prises en charge conservent bien entendu un lien social déterminant et ne se sentent plus isolées. Elles profitent de la compagnie d’une personne à leur écoute, aux petits soins et qui peut leur apporter tout le soutien dont ils ont besoin. Cet auxiliaire peut par ailleurs les accompagner dans leurs activités de loisirs. De plus, les soins à domicile prodigués par les aides-soignants et les infirmiers permettent aux séniors de vieillir en bonne santé, dans le confort de leur domicile et en gardant une hygiène sans faille.

Lire aussi  Les meilleurs soins du visage selon votre type de peau

Combien coûtent les soins à domicile ?

Le coût d’une aide à domicile dépend du degré de dépendance du bénéficiaire et du nombre d’heures nécessaires à sa prise en charge. Un individu fortement dépendant ou qui souffre par exemple d’une maladie d’Alzheimer aura besoin d’un accompagnement plus intensif qu’une personne quasi autonome qui n’est atteinte d’aucune maladie invalidante. Dans ce cas, le nombre d’heures de prise en charge augmente, tout comme le coût des prestations. Les prestations de maintien à domicile sont facturées à l’heure.

Dans la majorité des cas, elles peuvent être moins chères que l’accueil en résidence-séniors ou en EHPAD. En résidence-séniors, le bénéficiaire doit en effet s’acquitter d’un loyer mensuel ainsi que des charges locatives et du coût des prestations facultatives. En ce qui concerne l’EHPAD, le bénéficiaire doit payer l’ensemble des prestations souscrites sous forme de loyer mensuel, mais également le tarif de dépendance. Il a été constaté que l’intervention d’une aide à domicile varie entre 12 et 60 € par heure.

bénéficier aide domicile

Existe-t-il des aides financières pour couvrir les coûts de l’aide à domicile ?

Il existe une multitude d’aides financières proposées à tous ceux qui souhaitent profiter de prestations d’aide à domicile. Elles sont toutefois livrées sous certaines conditions. On retrouve tout d’abord l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) à domicile. Il s’agit d’une allocation qui s’adresse aux personnes de plus de 60 ans, résidant en France et dépendantes de type GIR 1-4. Son montant est calculé en fonction de leur niveau de revenus. Les individus qui ne sont pas éligibles à l’APA à domicile peuvent faire une demande d’aide sociale auprès du centre communal d’action sociale ou de la caisse de retraite. Des conditions de ressources et d’âge sont cependant exigées pour que cette aide soit octroyée.

Les personnes de moins de 60 ans souffrant d’un handicap et qui résident dans l’Hexagone peuvent, de leur côté, prétendre à la PCH (Prestation de Compensation du Handicap). Les individus qui s’occupent d’un enfant en situation de handicap se trouvent dans le champ d’application de l’AEEH (Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé). En ce qui concerne les enfants de moins de 6 ans, leur garde à domicile donne droit à la PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant). On retrouve par ailleurs le crédit d’impôt pour le maintien à domicile, les aides financières des collectivités, l’ARDH (Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation), les aides de la CNAV, le chèque emploi service, etc.