Traitement homéopathique de l'acné

arnica, acné homeopathie

 

L'acné peut fort bien répondre à un traitement homéopathique bien mené pour peu que l'on respecte quelques règles d'hygiène élémentaires.  

À lire ☛ Acné et solutions HOMEOPHYTO

Voici les principaux traitements homéopathiques en fonction des types d'acné.

Le traitement homéopathique de l'acné

 

L'acné non compliquée

  • Antimonium crudum 4 à 7 CH : chez les gros mangeurs, ou suite à des excès alimentaires. Trois prises par jour pour les basses dilutions, une par jour pour la 7 CH.
  • Arnica montana 5 CH : lorsque les lésions sont symétriques avec tendance aux ecchymoses, surtout lorsque l'on les triture. Deux prises par jour.
  • Eugenia jambosa 4 à 5 CH : ce remède s'utilise essentiellement chez la jeune fille dont les lésions s'aggravent lors des règles. La peau est grasse et les pustules sont indurées. Trois prises par jour.
  • Juglans regia 4 à 5 CH : l'acné est aggravée par les aliments gras. Chez la jeune fille, les règles sont en avance et noirâtres. Sur le plan digestif, on retrouve fréquemment des ballonnements. Deux à trois prises par jour.
  • Selenium 7 CH : on retrouve une séborrhée ; la peau a un aspect huileux. Elle est parsemée de points noirs.

L'acné qui suppure

  • Arnica montana 7 CH : une prise par jour.
  • Hepar sulfur : lorsque l'acné est très inflammatoire et le pus qui s'écoule des lésions est sanguinolent et de mauvaise odeur. Nous n'indiquons pas de dilution pour ce remède, car son maniement peut s'avérer délicat. En effet, utilisé en basse dilution, il va favoriser la suppuration et accélérer la cicatrisation ; en haute dilution, il assèche les lésions et ralentit la formation du pus.
  • Silicea 4 à 15 CH : chez un sujet longiligne et frileux. En basse dilution, il favorise la cicatrisation, prévient les surinfections, reminéralise l'organisme. Deux prises par jour. On peut lui adjoindre une prise hebdomadaire en 15 CH pour optimiser son action à condition que les signes généraux soient présents (voir la fiche).
  • Sulfur 9 CH : ce remède est souvent fort efficace à condition que les signes généraux soient présents, mais sa prescription est du ressort du médecin, car les risque d'aggravation suite à son utilisation sont non négligeables. On lui préfère généralement Sulfur iodatum 9 CH, d'un maniement plus aisé.

L'acné cicatricielle et micokystique

  • Baryta carbonica 4 à 7 CH : les cicatrices sont sclérosées, la peau est atrophiée, indurée et parfois rétractée.
  • Kalium bromatum 9 CH : les kystes sont indurés; d'autres signes doivent justifier l'utilisation de ce remède, notamment l'agitation des mains (voir la fiche).
  • Tuberculium residuum 9 CH : les lésions cicatricielles sont indurées ; on retrouve fréquemment des ganglions. Les lésions sont également présentes au niveau du dos.
  • Luesinum 9 CH : les lésions sont extrêmement importantes et défigurent le sujet ; elles ont tendance à l'ulcération.

Le traitement homéopathique de terrain de l'acné

Les traitements précédents devront, comme toujours, être soutenus par l'utilisation du remède homéopathique de terrain. Sa détermination est du ressort du spécialiste. On retrouve le plus fréquemment les remèdes suivants :

Le drainage

Il s'oriente la plupart du temps vers la fonction hépatique avec par exemple : 

CHELIDONIUM COMPOSÉ en granules, 3 avant chaque repas

  • Chelidonium majus 3 DH
  • Taraxacum dens leonis 3 DH
  • Carduus marianus 3 DH
  • Solidago virga aurea 3 DH
  • China rubra 3 CH
  • Hydrastis canadensis 3 CH
  • Magnesia muriatica 3 CH

 

 

Commentaire

En ce qui concerne l'acné, vous posez bien le problème de la compétition entre les hormones masculinisantes et féminisantes , dominantes chez les enfants impubères.  

  • Pour compléter votre propos, on donnera  au garçon testostérone en basse dilution (4 ou 5CH) pour stimuler et Folliculinum 15 ou 30 CH.  

En organotherapie, une basse dilution stimule, une moyenne régule et une haute stimule.  

  • Donc, inversement, chez la jeune fille on donnera Folliculinum en 4 ou 5CH et Testostérone 15 ou 30 CH.    

Le médecin déterminera les hauteurs de dilution.  

  • En phytothérapie, on drainera la peau avec Arctium Lappa TM (la Bardane), Viola tricolor TM comme Anti-inflammatoire et on drainera le foie avec Raphanus Niger TM (le radis noir).

Dr. Isidore RUBINSTEIN, Pharmacien

 

Crédit photo:

Modifié le: 
06/02/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 3/03/2000
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999