Achillea millefolium - Achillée millefeuille en phytothérapie

Planche botanique Achillea millefolium

L’achillée millefeuille en phytothérapie, indications et posologie

De nos jours, elle est essentiellement utilisée en gynécologie pour les règles douloureuses et pour régularise les cycles, mais elle est connue depuis l’antiquité pour soigner les hémorragies par voie externe, notamment chez les soldats en temps de guerre en raison de son abondance dans toutes les prairies et bord des chemins. Il se dit qu’Aphrodite aurait conseillé à Achille de soulager sa blessure avec l’une de ses feuilles, d’où son nom botanique.

Descriptif

C’est une plante herbacée vivace de la familles des asteracées aux feuilles longues, poilues très découpées, aux capitules blanches à rose qui pousse dans les pelouses et dans les bois peu sombres. Elle est extrêmement répandue dans l’hémisphère Nord.

Elle s’étend et tapisse les sols grâce à de nombreux rhizomes. Sa floraison a lieu de juin à septembre. C’est une plante mellifère.

Noms vernaculaires :

  • Herbe au charpentier
  • Herbe de Saint-Jean
  • Camomille des montagnes
  • Sourcils de Vénus

Composition de la partie active

Inflorescence d'Achillée millefeuille On utilise essentiellement les sommités fleuries, mais également les feuilles fraîches et la plante entière séchée.

  • Huile essentielle de sommités fleuries, de couleur bleue à azulène, riche en linaol, camphre, sabinène, chamazulène.
  • Lactones sesquiterpéniques
  • Flavonoïdes Alcaloïdes : achilléine
  • Tr!terpènes
  • Acide salicylique
  • Coumarines et acides phénoliques
  • Tanins

Propriétés thérapeutiques

Elles sont nombreuses, par exemple :

Par voie interne 

  • Antispasmodique
  • Astringent
  • Tonique amère
  • Active la transpiration
  • Hypotenseur
  • Antipyrétique
  • Anti hémorragique
  • Anti-inflammatoire via les lactones sesquiterpéniques
  • Emménagogue, pro-progestatif, anti-œstrogène

Par voie externe

  • Anti prurigineux et adoucissant

Principales indications

Par voie interne

  • Troubles digestifs : spasmes, ballonnements, crampes, digestion lente. L’achillée peut être recommandée pour les colopathies fonctionnelles. Elle contient par ailleurs des toniques amers qui améliorent la digestion en facilitant la production de bile.
  • Drainage du foie : son effet hépatoprotecteur peut être mis à profit après un repas trop chargé ou des abus d’alcool ; l’achillée peut même, conjointement aux thérapeutiques conventionnelles, être prescrite dans les hépatites chroniques.
  • Régule le cycle menstruel, réduit les saignements et soulage les règles douloureuses ; elle peut notamment être recommandée pour les femmes souffrant d’endométriose.
  • Améliore la circulation veineuse
  • Soulage la fièvre, rhumes et grippes

Par voie externe

  • Cicatrisant externe : brûlures, plaies, ulcères,…
  • Contractures musculaires
  • Hémostatique, par exemple pour les saignements de nez, placer localement dans la narine une feuille comprimée et roulée en boule

Comment utiliser la plante

  • Infusion de sommités fleuries : une à deux cuillères à café pour une tasse, trois fois par jour entre les repas
  • Extrait fluide, un à 2 ml 3 fois par jour
  • Teinture-mère : diluer 20 à 30 gouttes de teinture-mère dans un verre d'eau. Boire 3 fois par jour.
  • Cataplasme : humecter la plante sèche puis la broyer au pilon. Utiliser directement la matière obtenue sur la zone à soulager.

Précautions d’emploi

Contre-indication en cas d’allergie aux astéracées.

Cette plante est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants et aux personnes épileptiques, et dans ces cas, l’huile essentielle est formellement contre-indiquée. En effet, à forte dose, elle est neurotoxique et abortive.

MILLEFOLIUM – ACHILLEA MILLEFOLIUM en homéopathie

Illustration : Franz Eugen Köhler, Köhler's Medizinal-Pflanzen

Nom latin: 
Achillea millefolium
Nom usuel: 
Achillée millefeuille en phytothérapie
Modifié le: 
26/05/2021
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 26/05/2021

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999