Verrues simples et homéopathie
A+ A

Verrues simples et homéopathie

icone-mail

Une fois de plus, l’homéopathie montre sa richesse
dans le traitement des verrues, tant par la subtilité de l’observation
que dans la prise en compte du terrain.

Traitement de la verrue elle-même

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, nombre d’autres
médicaments homéopathiques peuvent intervenir en fonction du
terrain.

Verrues plantaires

  • ANTIMONIUM
    CRUDUM 5 à 9 H
    : les verrues sont cornées, dures, souvent
    multiples en bouquet. La dilution sera choisie en fonction de la similitude
    avec le reste du tableau clinique du médicament. Une à trois
    prises par jour.
  • NITRIC
    ACID 9 H
    : les verrues ont une teinte jaunâtre, ou se développent
    sur un fond jaunâtre, ont tendance à se fissurer et à saigner.
    Elles sont douloureuses. Deux prises par jour.
  • CALCAREA
    CARBONICA 9 H
    : pour une verrue ronde et isolée. Deux prises par
    jour.

Verrues des mains

  • Dans la zone des ongles.
    • GRAPHITES
      5 à 9 H
      : verrues cornées situées autour de l’ongle, à associer à ANTIMONIUM
      CRUDUM
      . Deux prises par jour.
    • CAUSTICUM
      5 à 9 H
      : Verrues se développant volontiers au bout de l’ongle.
      (Celles du bout du nez et des lèvres
      évoquent également ce remède). Elles ont tendance à saigner
      facilement. Deux prises par jour
    • DULCAMARA 5 à 9 H: verrues localisées sous les ongles. Deux prises par jour.
  • Dos des mains
    • DULCAMARA
      5 à 9 H
      : grandes verrues planes sur le dos des mains et parfois
      le visage. Parfois sensation d’humidité
      en touchant la verrue. Ou verrues localisées sous l’ongle. Deux
      prises par jour.
  • Verrues du visage

Récapitulatif des remèdes de verrues selon la localisation.

Face, nez, paupières Causticum
Paume des mains Anacardium orientale, Ruta graveolens
Dos des mains Dulcamara
Doigts Antimonium crudumCausticum
Bout des doigts Causticum
Autour des ongles Sepia EPIA
Sous les ongles Dulcamara
Au bout des ongles Causticum
Bras Calcarea carbonica
Orteils Spigelia
Région ano-génitale Sabina
Fourreau de la verge Lycopodium
  • La sélection du médicament pour des verrues situées
    ailleurs sur le corps se fait sur l’aspect proprement dit, par exemple,
    une verrue sensible sur fond jaune, ayant tendance à saigner évoque
    NITRICUM ACIDUM.

La plupart du temps, le traitement de la verrue seule n’est pas satisfaisant.

  • Il est par exemple illusoire de vouloir traiter une infestation par des molluscum
    uniquement par NITRICUM ACIDUM, CINNABARIS ou DULCAMARA,
    remèdes souvent indiqués.

Le mental, le terrain, l’état
des défenses .jouent de tels rôles qu’il faut la
plupart du temps associer un remède de fond.

Dans cet exemple, l’on
retrouvera souvent le remède LYCOPODIUM qui
prescrit en moyenne, voire haute dilution suffit parfois
à régler le problème.
Avant de vouloir traiter une telle infestation, il faut rechercher une cause
déclenchante, un traumatisme psychologique, un stress.
Principaux médicaments de fond :

On remarquera qu’ils se situent pratiquement tous dans la lignée
sycotique.

A la une

Laisser un commentaire