Lithothérapie déchélatrice
A+ A

Lithothérapie déchélatrice

icone-mail

La lithothérapie déchélatrice consiste
en l’usage de roches et de minéraux prélevés dans leur
site naturel et dilués sans être purifiés. Elles sont
utilisées dans leur totalité
.

 

Les roches sont employées à
des fins médicales depuis la plus haute antiquité.

Ces remèdes se trouvent habituellement sous forme
d’ampoules perlinguales d’un millilitre diluées
à la huitième décimale.

La valeur thérapeutique des roches est reconnue depuis
toujours. De nombreuses études scientifiques modernes ont révélées
que certaines maladies apparaissaient plus fréquemment dans des régions
où la composition du sol
était riche en telle ou telle roche.

Les promoteurs de cette méthode préfèrent
employer les roches totales plutôt que leurs seuls sels minéraux
; en effet, il semble que le la roche entière, composée de
sels métalliques complémentaires entre eux, a une action plus
marquée que le principe actif isolé.

C’est la synergie naturelle des composants de ces roches
qui confère à la lithothérapie une efficacité sans
doute plus profonde que celle de l’oligothérapie classique. La dilution
intervient
également ; la D8 est particulièrement adaptée
à ce type de substances, assurant aux roches une solubilité totale
et une action précise et constante.

Comme son nom l’indique, la lithothérapie déchélatrice
est une oligothérapie possédant à la fois un pouvoir
catalytique et une action déchélatrice.

La catalyse, rappelons-le, est un processus qui fait intervenir
une substance n’ayant, par elle-même, aucune action chimique mais permettant à d’autres
substances d’entrer en réaction entre elles. L’organisme a besoin
de la présence de certains enzymes pour activer les réactions
cellulaires indispensables
à son métabolisme. Et c’est là le champ d’action de
l’oligothérapie.
La lithothérapie apporte en plus un pouvoir déchélateur,
c’est à dire une capacité à libérer les catalyseurs
déjà présents dans l’organisme, mais emprisonnés
par de grosses molécules issues des polluants de l’industrie, de l’alimentation
ou de la pharmacopée chimique.
En résumé, la lithothérapie déchélatrice
libère des substances non toxiques et hautement bénéfiques
à l’organisme.

Les structures pathologiques

Elles sont au nombre de cinq : vasculaire, rhumatismale,
neuro-allergo-respiratoire, hépato-rénalr, et cancérinique.

  • La structure vasculaire recouvre les troubles cardio-vasculaires,
    fonctionnels et lésionnels : bouffées de chaleur, oedèmes,
    cyanose des extrémités, , vertiges et pertes de mémoire,
    artériosclérose, artérite…
  • La structure rhumatismale recouvre les arthrites
    et arthroses, aussi bien aiguës que chroniques.
  • La structure neuro-allergo-respiratoire recouvre
    les réactions allergiques avec alternances de
    diverses manifestations, passant par exemple de l’eczéma à
    l’asthme, puis à la migraine, aux troubles digestifs, etc.
  • La structure hépato-rénale recouvre
    les insuffisances hépatiques et rénales,
    troubles du sommeil, ballonnements après les repas.
    Plus tard le sujet évolue vers la prise de poids
    avec augmentation du cholestérol, de l’urée
    et de la créatinine.
  • La structure cancérinique, correspond aux
    terrains à risques cancéreux, environnemental
    ou génétique.

 

Les constitutions.

Les constitutions lithothérapiques correspondent
aux différents morpho-types humains.

  • Le granitique est un bréviligne trapu, hyperthyroïdien,
    résistant aux infections et aux agressions de toutes natures, mais
    menacé
    par la prise de poids, l’artériosclérose, l’hypertension, et
    les troubles cardio-vasculaires.
    Son remède constitutionnel est Granite D8.
  • Le magnésien est un grand longiligne peu
    résistant à l’effort et aux agressions, sujet à des
    perturbations de la glande thyroïde.
    Hyperthyroïdie avec état anxio-dépressif et maigreur.
    Hypothyroïdie avec prise de poids et rétention d’eau
    Ses remèdes constitutionnels sont Diopside D8 et Dolomite D8.
  • Le mercuriel est un sujet de taille variable, déminéralisé,
    instable et peu résistant. La fragilité de ses articulations
    et la faiblesse de ses tissus de soutien le prédisposent
    à l’artériosclérose et aux problèmes vasculaires
    avec varices par exemple.
    Ses remèdes constitutionnels sont Cinabre D8, Fluorite D8 et Iodargirite
    D8.

Ces trois constitutions se présentent très
rarement à l’état pur, et qu’il faut, pour les traiter, tout
simplement tenir compte du type prédominant au moment où l’intervention
thérapeutique s’impose.
Constitutions et structures ne sont pas sans rappeler les diathèses
te constitutions que nous utilisons en homéopathie.

 

Les indications.

 

Anémie
HÉMATITE D8
AZURITE D8.
Aphtes
ULEXITE D8
PYROLUZITE D8.
Arthrite
FELDSPATH QUADRATIQUE D8
CHALCOPYRITE AURIFÈRE D8
AZURITE D8
ARGENT NATIF D8.
Arthrose
FELDSPATH QUADRATIQUE D8
OBSIDIENNE D8 en cas d’atteinte cervicale.
APATITE D8 en cas d’atteinte lombaire.
ORPIMENT D8 en ces de coxarthrose.
CALCAIRE DE VERSAILLES D8 en cas d’ostéoporose.
Asthme
PYROLUSITE D8
AZURITE D8
ERYTHRITE D8
ORPIMENT D8
DIOPSIDE D8
STIBINE D8
IODARGYRITE D8
GLAUCONIE D8
OR NATIF D8.
Bronchite
chronique
STIBINE D8.
Coryza
ORPIMENT D8
SILICA MARINA D8
DIOPSIDE D8
PYROLUSITE D8.
Constipation
GRÈS ROSE D8.
Décalcification
chez les sujets âgés
CALCAIRE DE VERSAILLES D8.
Décalcification
chez les enfants et adolescents
FELDSPATH QUADRATIQUE D8
SILICA MARINA D8
DIOPSIDE OU DOLOMITE D8
GRANITE D8.
Cystites
BORNITE D8
PYRITE DE FER D8.
Dépression
LÉPIDOLITE D8,
GLAUCONIE D8
TOURMALINE LITHIQUE D8
RHODONITE D8.
Diabète
BÉTAFITE D8
BLENDE D8.
Dyskinésie
biliaire
LAZULITE D8
JASPE VERT D8.
Dysménorrhées
GLAUCONIE D8
AZURITE D8.
Gastrites
MARBRE SACCHAROÏDE D8
DIOPSIDE D8
GLAUCONIE D8.
Eczéma
CONGLOMÉRAT D8
PYROLUSITE D8
OR NATIF D8
ARGENT NATIF D8
GLAUCONIE D8.
Fibrome
CHALCOPYRITE AURIFÈRE D8
MONAZITE D8
DIOPSIDE D8.
Herpès
CHALCOPYRITE AURIFÈRE D8
CONGLOMÉRAT D8
ARGENT NATIF D8 en applications.
Hypertension
AZURITE D8
BARYTINE D8
ERYTHRITE D8
CINABRE D8
IODARGYRITE D8
SEL GEMME D8.
Insomnie
GLAUCONIE D8
RHODONITE D8
BAUXITE D8
DIOPSIDE D8.
Insuffisance
hépatique
LAZULITE D8
JASPE VERT D8.
Météorisme
GRAPHITE D8
GRANITE D8.
Oxyurose
BÉTAFITE D8.
Prostate
ADULAIRE D8
BLENDE D8
CHALCOPYRITE AURIFÈRE D8.
Prurit
CÉLESTITE D8.
Psoriasis
AZURITE D8
OR NATIF D8
ARGENT NATIF D8
BLENDE D8
LAZULITE D8
GLAUCONIE D8.
Rhino-pharyngites
à répétition
PYROLUSITE D8
CHALCOPYRITE AURIFÈRE D8
BORNITE D8
SOUFRE NATIF D8.
Spasmophilie
GLAUCONIE D8
DIOPSIDE D8
RHODONITE D8
LÉPIDOLITE D8
TOURMALINE LITHIQUE D8.
Toux
TRACHYTE D8
BORNITE D8
GLAUCONIE D8
SOUFRE NATIF D8.
Ulcère
gastro-duodénal
MARBRE SACCHAROÏDE D8
GLAUCONIE D8
DIOPSIDE D8
BLENDE D8.
Varices
BLENDE D8
LAZULITE D8
CINABRE D8
ERYTHRITE D8.
Verrues
MONAZITE D8
DIOPSIDE D8
CINABRE D8.

Bibliographie
 » Précis de lithothérapie déchélatrice
 » – C. Bergeret et M. Tétau – Maloine.

 

A la une

Laisser un commentaire