Jambes lourdes et homéopathie
A+ A

Jambes lourdes et homéopathie

icone-mail

Bon à savoir sur les jambes lourdes ou l’insuffisance veineuse

Avec le soleil, la chaleur, arrive tout un cortège de désagréments,
dont les douleurs et lourdeurs de jambes n’est pas l’un des moindres.

Ce phénomène, reflet de l’insuffisance veineuse touche une personne
sur trois dans les pays industrialisés.

Problème esthétique, problème fonctionnel certes, certains
peuvent le juger accessoire, mais il faut savoir que l’insuffisance veineuse
est à l’origine de pathologies beaucoup plus sérieuses comme
les varices et leurs complications : phlébites, ulcère…

Certains facteurs aggravent ces symptômes,  ceux qui en sont victime
le savent bien : la chaleur, la station debout prolongée, la sédentarité, la contraception hormonale, le port de vêtements serrés, le type de chaussures (trop hautes ou au contraire trop plates), le surpoids…

Il nous est parfois difficile dans la vie de tous les jours de nous soustraire
à toutes ces contraintes, souvent du fait de nos conditions de travail. Nos remèdes pourront être précieux pour en atténuer les symptômes désagréables :

  • Brûlures et lourdeurs de jambe
  • Oedème des pieds et des chevilles
  • Dilatation des veines
  • Varicosités

Jambes lourdes, ce que l’homéopathie peut apporter

les principaux médicaments homéopathiques

  • Hamamelis 3 à 6 H :
    les veines sont dilatées, et sensibles au toucher. Les veines et capillaires
    sont fragiles, et le moindre coup peu provoquer des ecchymoses spontanées.
    Les symptômes sont aggravés à l’air chaud, et améliorés
    au repos. Hamamelis est aussi un remède d’hémorroïdes,
    douloureuses et brûlantes, saignant facilement. Toutes les zones atteintes
    sont douloureuses, avec pour les jambes, une sensation de meurtrissure en
    fin de journée. Le principal remède complémentaire d’Hamamelis
    est Pulsatilla.
  • Aesculus hippocastanatum 3 à 6 H : le marron d’inde. La congestion est beaucoup plus importante qu’avec le remède précédent. Le sujet touché ressent une sensation de plénitude, de pesanteur, de battements, de chaleur, le tout aggravé par le chaud, par la station debout, amélioré en se couchant et par des douches froides sur les jambes. Aesculus est aussi un remède d’hémorroïdes brûlantes et piquantes. Le remède complémentaire est souvent Sulfur.
  • Vipera 4 à 5 H : on retrouve un œdème des jambes avec dilatation et inflammation des veines et sensation d’éclatement. La douleur est aggravée par la station debout prolongée et jambe pendante. La peau est cyanosée.
  • Pulsatilla 4 à 9 H : les jambes sont lourdes, marbrées, les pieds et les mains sont froids. Les douleurs sont aggravées par la chaleur, et améliorées à la marche. Ce remède sera d’autant plus utile que le type sensible correspond.
  • Arnica 4 à 5 Hles jambes sont lourdes et le sujet ressent une sensation de meurtrissure et de courbature. Des ecchymoses se forment au moindre choc, et les capillaires se rompent facilement.
  • Calcarea fluorica 4 Hle fluor agit directement sur la paroi veineuse, et ce remède peut être utile en cas de varices et de varicosités préexistantes, et lorsque les troubles sont aggravés par l’humidité. Une prise par jour pendant quelques mois.
  • Zincum metallicum 4 à 5 H : le sujet présente des varicosités et souvent des œdèmes. Il ressent des fourmis dans les jambes, surtout la nuit, et éprouve le besoin d’agiter continuellement les pieds. On nomme ce symptôme les impatiences.

Posologie

Ces remèdes se présentent sous différentes formes galéniques adaptées à vos besoin. Votre médecin peut vous les prescrire en granules, en doses en solution buvable.

La posologie moyenne est de 2 à 3 prises par jour, seul ou en association.

Des mélanges sont commercialisés
par certains laboratoires pharmaceutiques ; ils associent souvent les souches
que nous avons citées, et s’avèrent pratiques et efficaces.

Leur action pourra être optimisée par l’ajout d’un traitement
de terrain. (Sulfur, Pulsatilla, Sepia, Lachesis…).

A la une

Laisser un commentaire