Homéopathie et bouffées de chaleur
A+ A

Homéopathie et bouffées de chaleur

icone-mail

Les bouffées de chaleur touchent plus d’une femme ménopausée
sur deux. Elles font rougir, parfois transpirer et donnent la sensation soudaine
d’avoir chaud, parfois même en plein hiver. Très invalidantes
chez certaines, leur fréquence et leur intensité est variable
d’une femme à
l’autre. Elles s’estompent très progressivement,
généralement plusieurs années après
l’arrêt des règles. Elles sont favorisées
par les changements de température et surviennent
également volontiers en public. Elles favorisent
l’apparition de la couperose;
Leur origine n’est pas clairement élucidée ; elles sont liées à la
carence en œstrogènes.

En homéopathie

  • LACHESIS : boufées de jour comme de nuit qui montent du thorax vers le visage, avec congestion. Sensation de constriction du cou. Posologie selon le degré de similitude.
  • SEPIA : bouffées surtout le matin, montant du bassin vers le haut du corps, avec transpiration et épuisement, et sensation de défaillance. Posologie selon le degré de similitude.
  • SULFUR : bouffées de chaleur avec extrémités brûlantes (tête, mains, pieds). Cherche des places fraîches dans le lit. Posologie selon le degré de similitude.
  • SANGUINARIA : Bouffées de chaleur violentes avec sensation de battement, et rougeur des deux joues. Chaleur et brûlure de la paume des mains et d la plante des pieds. Migraines ophtalmique droit périodique. En 5 à 9 H , une à deux prises par jour.
  • GLONOÏNE: Bouffées violentes, visibles par l’entourage, sensation de pulsation dans tout le corps. En 5 à 9 H , une à deux prises par jour.
  • MELILOTUS : avec céphalées et battements des carotides, rougeur de la face. Les écoulements soulagent (saignements, rhume, … ). En 5 , une à deux prises par jour.
  • BELLADONNA : avec transpiration abondante, visage rouge et chaud.
    Tendance aux douleurs de l’ovaire droit. En 5 , une à deux prises par jour.
  • AMYL NITROSUS : proche de GLONOÏNE ; sensation d’éclatement de la t^te, intolérance aux vêtements serrés, surtout au niveau du cou. En 5 , une à deux prises par jour.

voici cependant quatre médicaments homéopathiques dont l’association permet souvent de diminuer la fréquence et l’intensité des troubles.

  • LACHESIS 4 H.
  • GLONOÏNE 4 H.
  • VERATRUM VIRIDE 4 H.
  • $BELLADONNA 4 H.

Le plus commode est d’en faire préparer un mélange. Une prise matin et soir et en cas de bouffées. Elles devraient s’espacer d’elles-mêmes.

 

En phytothérapie

 

Oligo-éléments

A la une

Laisser un commentaire