Drainage du foie en homéopathie
A+ A

Drainage du foie en homéopathie

icone-mail

Le drainage est classiquement un traitement préparatoire pour favoriser l’action de médicaments homéopathiques qui suivront dans la stratégie thérapeutique.
On peut également le recommander pour soutenir un organe lorsqu’il est particulièrement sollicité, dans le cas de traitements allopathiques lourds, par exemple pour ce qui est du foie. C’est également souvent une étape indispensable dans le cadre du traitement de certaines pathologies comme l’eczéma.

On utilise généralement des médicaments homéopathiques en basse dilution, en dilutions décimales (DH).
Il existe nombre de formules traditionnelles, comme par exemple :

Ou CHELIDONIUM COMPOSÉ en granules, 3 avant chaque repas

Par ailleurs, nombre de médicaments homéopathiques peuvent être prescrits de manière unitaire selon les signes spécifiques observés par le médecin. Ils se prennent sur quelques semaines, avant les repas.
Quelques exemples :

  • BERBERIS D1 À D8, draineur vésiculaire et rénal : douleur dans la région vésiculaire et le lobe gauche du foie.
  • CARDUUS MARIANUS, le chardon marie en D3 à 5 CH
  • CHELIDONIUM

Douleurs du Foie et de la vésicule irradiées à l’omoplate. 
Mauvaise haleine avec langue jaune et sale gardant l’empreinte des dents.
Somnolence après les repas (complémentaire de NUX VOMICA).
Céphalée ou migraine droite chez les hépatiques. En D3 à 4 CH

  • CHINA 4 CH : abdomen ballonnée et sensible, foie augmenté de volume, tendance à la diarrhée qui fatigue.
  • CHIONANTHUS D3 à 4 CH, gros foie, vomissements bilieux, douleur de type colique dans la zone péri ombilicale.
  • HYDRASTIS 4 CH, action sur la formation de mucus dans les voies biliaires, goût amer dans la bouche.
  • LYCOPODIUM 4 CH : Dyspepsie, flatulences, ballonnements au moindre écart alimentaire. Faim avec mauvaise humeur, exigeant quant à l’horaire du repas, mais très vite rassasié.
  • PTELEA D1 à 4 CH : douleurs marquées dans l’hypochondre droit, en regard du foie avec sensation pesante, comme une pierre au niveau de l’estomac. Langue jaunâtre.
  • RICINUS D3 à 4 CH : colique hépatique déclenchée par l’absorption d’aliments gras, sensation de barre au niveau de l’estomac et borborygmes, parfois diarrhée.
  • TARAXACUM , le pissenlit
    C’est un grand draineur du foie et de la vésicule, cholagogue et cholérétique en basse dilution. Attention, utiliser avec prudence en cas de calculs vésiculaires. En D1 à 4 CH

A la une

Laisser un commentaire