Accueil > Homeophyto avec abonnement : Quelques fiches > IGNATIA AMARA

IGNATIA AMARA

Ce remède est issu d'une fève produite par un arbuste grimpant, originaire des Philippines.

Type sensible

Ce remède convient aux sujets émotifs, hypersensibles, d'humeur changeante.
Ils présentent fréquemment des troubles physiques fonctionnels spasmodiques et des douleurs erratiques.
Leur humeur est changeante, et leurs troubles sont atténués par la moindre distraction.

Indications

Dépression
Dépression réactionnelle : elle fait suite à un deuil, ou à une déception amoureuse. Elle peut aussi survenir après des contretemps mineurs, un surmenage ou un stress. Le sujet se sent fatigué, particulièrement le matin, il est anxieux, d'humeur changeante, sujet à l'insomnie. Ces troubles se manifestent de manière paradoxale : sommeil facilité dans le bruit, rires hors de propos, …

Cet état s'accompagne souvent de manifestations psychosomatiques changeantes et variables : tendance aux évanouissements, boule dans la gorge, palpitations, soupirs bruyants, pleurs à la moindre émotion, douleurs avec sensation de clou enfoncé dans la zone atteinte, spasme de l'œsophage.

Ces symptômes ont le même caractère paradoxal que les signes généraux, par exemple : spasme œsophagien amélioré en mangeant des aliments volumineux, nausées améliorées en mangeant, …
Fatigue après une émotion intense, avec signes généraux, bâillements, soupirs, sensation de boule dans la gorge.

Anxiété avec silence, inhibition, soupirs, bâillements et pleurs.

Chez l’adolescent, phases anxieuses, alternant avec des phases d’hypersensibilité et d’irritabilité, nombreux soupirs, (PPPFFF !!!) et parfois troubles du sommeil.

Troubles du sommeil par chagrin, contrariété ; paradoxalement, dort mieux dans le bruit.

Le trac : il se manifeste par les mêmes troubles psychosomatiques, et peut s'accompagner d'envier plus fréquentes d'uriner. Points au cœur.

Douleurs : elles ont une petite surface, en clou, en pointe, cela peut concerner toutes les zones, migraines, douleurs abdominales… Elles sont généralement améliorées par la distraction.
Règles douloureuses, spasmodiques.
Migraines, aggravées par les odeurs, la contrariété, les aliments indigestes

Toux : sèches auto-entretenues : plus on tousse, plus on a envie de tousser.

Pathologies liées au stress : cervicalgies, lombalgies, gastrites, aggravation de pathologies existantes par le stress, comme l’asthme, les troubles fonctionnels digestifs, l’hypertension artérielle de type spasmodique. (à maximale haute et minimale normale).

Aggravation

Par le chagrin, les contrariétés, par le café, le tabac, les odeurs, les émotions, le surmenage, par la consolation.

Amélioration

Par la distraction.

Posologie


Dans la plupart des cas, utiliser des dilutions hautes, 15 H.
Dans la dépression réactionnelle, il convient d'utiliser des dilutions hautes : 15 H voire plus, le plus tôt possible après l'évènement stressant, le matin plusieurs jours de suite.
Pour le trac, utiliser les dilutions 9 ou 15 H, avec les mêmes précautions horaires.

Comment utiliser cette fiche, posologie, contre-indications, ...