Accueil > Homeophyto avec abonnement : Quelques fiches > ARGENTUM NITRICUM

Ceci est une page de démo
nos fiches médicaments sont soumises à abonnement suite

ARGENTUM NITRICUM

Préparé à partir du nitrate d'argent

Type sensible

Il convient à des sujets précipités, anxieux, qui voudraient avoir terminé dès qu'ils ont commencé, et très friands de sucreries, bien qu'elles leur nuisent sur le plan digestif.
Ils ont peur de l'avenir et manquent et confiance en eux.
Sur le plan physique, ils sont de préférence grands, maigres, agités et tremblants

Indications

Troubles psychiques et nerveux :

- Précipitation avec fébrilité ; le temps semble passer trop lentement et cependant, le sujet a peur de "ne pas y arriver" par manque de temps. Il arrive toujours en avance aux rendez-vous, ne supporte pas d'attendre, ne supporte pas les bouchons par exemple. Impatience, nervosité d'anticipation, trac. par temps frais.
- Tremblement aggravé par le trac et l'émotion.
- Précipitation, hyperactivité désordonnée.
- Phobies et peurs, de la foule, des lieux publics, agoraphobie, peur des vastes espaces, peur d'être seul, peur de se cogner au coin des murs.
- Vertige : ne peut marcher les yeux fermés, en regardant vers le haut, pense que les immeubles vont se toucher.
- Peur de se jeter dans le vide, peur du vide, de la pente. Utile par exemple pour le skieur qui a peur d'y aller.

Trac avec agitation et tremblements. Diarrhée de stress.

Troubles digestifs :
- Au niveau de l'estomac : ballonnements, météorisation, éructations, aérophagie. Mange souvent trop vite. Douleurs gastriques brûlantes, ulcère gastrique. Tous ces signes sont aggravés par le sucre qui est pourtant recherché
- Diarrhée tôt après avoir mangé ou bu. Diarrhée du trac, colopathie fonctionnelle. Les selles sont souvent de couleur verte parfois couvertes de glaires.

Pharyngite chronique et / ou laryngite chronique : avec enrouement chronique, sensation d'écharde dans le larynx, aggravée en parlant et en toussant. Laryngite avec crachat le matin de mucosités grisâtres et gélatineuses.

Atteintes oculaires : conjonctivites, blépharites, kératites, ulcérations, corps flottants.

En gynécologie : ulcérations du col de l'utérus avec parfois pertes sanguinolentes.

Aggravation

Par les sucreries, la chaleur.

Amélioration

Par temps frais.

Posologie


Pour le digestif, l'ORL et l'ophtalmologie : 5 à 7 H
Pour les troubles nerveux : 7 à 9 H pour les formes hyperactives, 12 à 30 H pour les formes "déprimées".