Liens pratiques



Abonnez-vous

Publicité

J'arrête de fumer

Arrêter n’est pas difficile en soi ; c’est même déconcertant de facilité. Se désintoxiquer de la nicotine est assez rapide, quelques jours au plus. L’intérêt des substituts à la nicotine est assez limité et ne fait que différer cette désintoxication. Plus difficile sera d’apprendre à se débarrasser du geste et de l’habitude.
Il faut apprendre à ne plus être fumeur, se priver du rituel et du semblant d’assurance qu’apporte la cigarette et c’est cela le plus difficile. Toute l’image corporelle et sociale s’en trouve modifiée ; apprendre à être différent, apprendre à être soi-même.

En savoir plus ... suite

 

. suite

Homéopathie et dépressions

graminées

Homéopathie et psychiatrie :
L'homéopathie ne peut à elle seule guérir la maladie mentale, pas plus que les médecines classiques par ailleurs, mais son aide est précieuse tant dans la compréhension de ce qui a pu générer le mal-être qu'en thérapeutique en complément d'autres médications dans les cas lourds.. suite

Nux vomica, le blocage : Il correspond bien à l'évolution de notre société, où l'on doit rester compétitif coûte que coûte, aller toujours de l'avant pour prouver que l'on existe, travailler plus vite, être rentable… à la clef, troubles du sommeil, douleurs d'estomac, difficultés digestives, cortège de manifestations liées au stress. suite

Natrum muriaticum, le repli : C'est un sujet réservé et pudique. Il ou elle a horreur de la foule, de paraître en public. On retrouve souvent de la spasmophilie (et oui, au masculin comme au féminin).
Dans le cas de ce tableau NATRUM MUR, il s'agit d'une spasmophilie de défense, et non pour attirer l'attention. suite

Phosphorus, l'extinction : La dépression chez le sujet de type PHOSPHORUS est d'autant plus brutale et spectaculaire qu'il a été brillant et intuitif dans la période précédant la chute.
Il flambe puis s'éteint tout aussi rapidement. suite

Sepia, la fatigue : Ce portrait a déjà été tellement caricaturé qu'il est difficile de se défaire d'images de femmes habillées de noir, tristes et fatiguées. Certes, il s'agit plus souvent de femmes, mais ce tableau peut tout à fait se retrouver chez l'homme et l'enfant. Par commodité, nous la dépeindrons au féminin. suite

Aurum metal, la mélancolie : Lors des phases de décompensation, il présente tous les signes de la dépression grave :
- Dégoût de la vie.
- Sentiment irrationnel de culpabilité, ses fautes, imaginaires ou réelles, le conduisent à penser qu'il est indigne.
- Peur et en même temps désir de mourir. Le risque suicidaire est majeur, et l'hospitalisation est souvent indispensable.suite

Arsenicum album, le désespoir : Dans ce tableau dominent les angoisses, l'épuisement, le sentiment d'incurabilité, et une terrible agitation intérieure. Il ou elle a peur de la mort et se sent condamné.
Les crises anxieuses sont aggravées la nuit, autour de minuit, l'agitation est importante, la détresse se lit dans son regard.. suite

Staphysagria, le refoulement : Les sujets justiciables de ce remède sont légion, surtout à notre époque. Notre patient intériorise et ressasse ses problèmes. Il ressent une vive tension car il contrôle tout, il se dévalorise et ressent une humiliation permanente. Il est capable de colères qui seront explosives et paraîtront hors de propos car ruminées longtemps auparavant.. suite

 

Vous souhaitez commenter cette page : Contacts

 
"homeophyto.com, la formation et l'information pour comprendre et apprendre la prescription en homéopathie"
Copyright Homeophyto.com 1999-2011
Protection des données | Mentions légales | Accueil | Dictionnaire des médicaments | Phytothérapie | Pharmacie maison
Plan du site | Contacts | Recettes | Liens | Lectures | Faq | Abonnements | Qui sommes nous | Le site

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.